Missions

Dans l’objectif de développer les thématiques de valorisation des déchets et de chimie verte, la collaboration avec des industriels devient indispensable. Cela permet en effet de garantir la séparation des matériaux recyclables du reste des déchets, et d’organiser leur collecte pour les améliorer et estimer la valeur des recyclables. Il s’agit en outre de sensibiliser les partenaires au besoin de créer des infrastructures et des marchés encore inexistants, mais aussi de permettre une interaction régulière entre industriels et chercheurs académiques, dans le but de conduire à des recherches optimisées.

Au travers de la participation de ses membres, le cluster CISE intervient dans l’application de ces initiatives. Son projet pilote Entreprenariat Vert Maroc démontre ici sa contribution aux thématiques énoncées précédemment. Près de 13 start-ups en incubation, accompagnées de contributeurs, oeuvrent actuellement au sein de la valorisation des ressources. Elles sont par ailleurs 5 à viser la commercialisation de produits chimiques verts développés en laboratoires et 4 à organiser la collecte, le transport et la transformation légère de déchets valorisables.  Chaque start-up est dirigée par une équipe d’un minimum de 2 personnes.

Le CISE se propose par conséquent en tant que catalyseur d’éco-innovation. Il  offre une véritable plateforme d’échange entre les différents acteurs, en adoptant de nouvelles mesures et en permettant la collaboration inter et intra sectorielle. L’idée est de devenir un réseau industriel performant et de soutenir la création des services environnementaux au sein du Maroc.

Deux actions concertées

Vers son environnement interne

Cette action est perçue comme tripartite et comprend la favorisation de projets collaboratifs, le soutien de recherches académiques guidées par les besoins d’industriels, et la promotion de l’entreprenariat vert.

Vers son environnement externe

Il s’agit d’établir des partenariats stratégiques avec les parties prenantes régionales engagées dans le développement durable et la promotion des éco-industries, mais aussi avec les clusters locaux existant, tout en promouvant la réflexion participative entre industriels et institutionnels, et en identifiant les solutions applicables.